Sélectionner une page

Vous souhaitez savoir quel est le meilleur leadership pour votre entreprise ? Daniel Goleman, un psychologue américain reconnu et spécialisé dans les sciences du comportement, en a identifié six types.

Directif : le meilleur leadership ?

Un leader directif n’a pas peur de prendre des décisions et de les imposer à ses collaborateurs. Il aspire avant tout à une plus grande efficacité et se livre à des contrôles réguliers. Ce type de leader est souvent mal considéré dans l’esprit collectif. Cependant, il ne faut pas le confondre avec un tyran. Au contraire, le style directif suppose un accompagnement soutenu de ses collaborateurs. Lors d’une situation de crise, il est particulièrement utile pour réagir rapidement et efficacement.

Néanmoins, il ne s’agit pas du meilleur leadership pour chaque situation. A long terme, il limite la prise d’autonomie des collaborateurs. De plus, si le style est trop autoritaire, il peut générer une mauvaise atmosphère au sein des équipes, réduire l’efficacité et augmenter le turnover.

Le leadership chef de file

Dans le même ordre d’idée, le leader chef de file présente une bonne capacité à obtenir des résultats qui peuvent être ternis par les méthodes employées. Un chef de file montre la marche à suivre. Il attend le meilleur de ses collaborateurs et se tient prêt à reprendre leurs tâches en main lui-même s’il les estime trop peu productifs. Ce leader préférera encadrer les équipiers les plus performants, quitte à laisser les autres de côté, pour atteindre plus rapidement ses objectifs. Ce sera peut-être le meilleur leadership pour finir rapidement un projet mais ses effets peuvent être dévastateurs à long terme.

Le leader coach

A l’inverse, un leader de type coach mise tout sur le développement personnel de ses collaborateurs. Il place leur bien-être et leur montée en compétences au-dessus des résultats immédiats. Son objectif est la productivité sur le long terme et le confort dans l’environnement de travail. Les échanges avec les collaborateurs, le travail sur la motivation et la cohésion sont des leviers couramment employés par les coachs. S’il s’agit sans doute du meilleur leadership pour entretenir la motivation, il sera probablement difficile de maintenir cette posture avec les collaborateurs les plus retors.

Le leadership visionnaire

Le leader visionnaire rassemble les collaborateurs autour d’un objectif. Ses principaux atouts sont ses capacités à donner du sens au travail, à motiver et à rassembler. Contrairement au leader coach, il recherche davantage la réussite du projet que l’épanouissement de ses collaborateurs. Pour atteindre ses objectifs, il mise avant tout sur son charisme et son éloquence. Cependant, il n’aura pas la même aisance qu’un style plus directif pour prendre des décisions rapides.

Un leadership participatif

Pour un leader participatif, le meilleur leadership mise sur la communication et l’intelligence collective. Grâce à lui, les collaborateurs se sentent davantage considérés, plus impliqués et plus épanouis. Cela leur permettra également de monter plus rapidement en compétences. Toutefois, il sera souvent bien compliqué de savoir comment s’imposer en situation de crise.

Le leader collaboratif

Pour finir, le leader collaboratif ressemble au participatif. Néanmoins, le leader collaboratif ne décide pas avec ses collaborateurs. Il les consulte mais peut se passer d’eux pour prendre ses décisions. Il s’agit donc d’un meilleur compromis entre une bonne ambiance au travail et un style plus directif et plus efficace.

Bien entendu, il n’y a pas réellement de meilleur leadership dans l’absolu. Toute la complexité du rôle de leader réside dans le fait de choisir quelle posture adopter en fonction de la situation. N’hésitez pas à demander un accompagnement dans le lancement ou le pilotage de votre entreprise en cas de besoin.